Déficit en pseudocholinetérase plasmatique Du diagnostic présomptif à la confirmation

2 |

Une apnée prolongée après injection de succinylcholine doit évoquer le diagnostic. Voici la procédure à suivre le jour même et lors de la confirmation du diagnostic.

Le déficit en pseudocholinestérase plasmatique peut venir d’une insuffisance hépatique, d’une dénutrition, d’une grossesse. Il peut aussi être d’origine génétique. La transmission est autosomique récessive.
L’injection de néostigmine n’est pas recommandée. Elle va empêcher l’hydrolyse de la succinylcholine qui se produit a minima.

Le mivacurium est métabolisé par la même voie. Son utilisation expose donc aux mêmes risques chez les sujets déficitaires en pseudocholinestérase.

Après une apnée prolongée suivant une injection de succinylcholine

- Ventiler en salle de réveil en associant une sédation et un monitorage de la curarisation.
- Extuber le patient après décurarisation spontanée complète T4/T1>90%
- Informer le patient
- Réaliser un prélèvement pour dosage de l’activité butyrylcholinestérase et génotypage.
- Joindre un courrier explicatif à la demande, et l’accord écrit du patient pour le génotypage.

- Donner un rendez-vous de consultation d’anesthésie pour dans 6-8 semaines afin de communiquer les résultats au patient.
- Remettre le certificat de suspicion de déficit en pseudocholinestérase plasmatiques au patient :

PDF - 9.1 ko
Certificat de suspicion de déficit en pseudocholinetérase plasmatique
Information à remettre au patient en attendant la confirmation du diagnostic et le génotypage - version mai 2012

Après confirmation du diagnostic

- L’annonce du diagnostic est faite en consultation d’anesthésie.
- Remettre au patient l’attestation écrite suivante :

PDF - 9.7 ko
Attestation de déficit en pseudocholinestérase plasmatique
Information à remettre au patient après confirmation du diagnostic - version mai 2012

- Conserver un double des résultats et de l’attestation dans le dossier.
- Noter le déficit dans la partie "antécédents" du dossier d’anesthésie.
- Conseiller au patient de prendre rendez-vous auprès d’un généticien pour une éventuelle enquête familiale : Dr Joëlle Roume 01 39 27 47 00.

P.-S.

Version de Mai 2012